Résultat des élections

  • Posté le : 27/03/2007 - 17:27
  • par : Yann

En dépit de l'absence d'isoloir, on trouve de nombreuses similitudes entre les élections québécoises et françaises : rejet de l'échec des gros partis sur les petits, fort taux d'abstention et troisième homme qui finit en fait deuxième.

Je ne suis pas encore assez calé en politique québécoise pour faire une fine analyse des résultats, mais quelque chose me dit que l'on a pas fini d'attendre aux urgences.

Commentaires

On observe le même phénomène en Italie, en Allemagne, en Espagne, au Mexique, aux Etats-Unis... les partis traditionnels semblent impuissants et les électorats divisés.

Peut-être qu'il faudra recompter les bulletins, en France, en mai prochain. Comme en Floride ou en Ohio.

Heureusement, il n'y a pas de trous dans les bulletins français. :)

Il y a des soupçons d'irrégularités ?

Cette "volatilité" s'explique sans doute par un grand "écoeurement" généralisé des électeurs qui attendent des résultats au lieu du bla bla édulcoré auquel nous avons trop souvent goûté.

Quand à un accès rapide aux urgences il faudrait d'abord que nos dirigeants aient le courage de revoir le systême au complet ce qui implique de se mettre à dos les syndiqués etc.

Je ne sais pas pour vous en France mais par les temps qui courrent nos dirigeants souffrent de paralysie. Ils manquent non seulement de courage mais d'idées et c'est ce qui est le plus terrible.

Espérons que les conditions actuelle feront en sorte de faire réfléchir les 3 parties aux communes.

Pour ma part, je vois d'un bon oeil l'élection de de l'ADQ comme Opposition officielle à Qc. Ça va briser le cycle, PQ-PLQ et apporter du nouveau dans le débat démocratique. Les Québecois cherchent une 3e voie, entre s'enrouler dans l'Unifolié ou dans le Fleurdelysée, et ils l'ont trouvé en Mario Dumont et son équipe. On va enfin voir ce que l'ADQ a dans le ventre.

L'ADQ n'a pour le moment aucune force politique du fait du manque d'une véritable équipe. Est-ce que que Bayrou représente vraiment une voie alternative, en France. Il n'a aucune équipe et devra s'allier a qui d'après vous? Enfin là s'arrête les comparaisons car les systèmes politiques sont totalment différents et les pouvoirs des parlements ne sont pas du même ordre. Le parlement québecois sans majorié absolue est voué aux coalitions...ce n'est pas vraiment une situation où l'on va pouvoir voir ce que ADQ a dans le ventre...il faudra attendre les prochaines élections...peut-être! Enfin il est vrai que les clivages fédéraliste/souverainiste ou encore gauche/droite deviennent poussiérieux.

keskidee> Ce qui me chagrine est que les clivages entre droite et extrême-droite deviennent poreux.

keskidee>un gvt minoritaire oblige les parties de négocier entre elles dossier par dossier. En ce sens, l'ADQ a bcp de pouvoir aujourd'hui qu'elle en avait avant le 26 mars dernier. Disons que je vois ça comme "essayer avant d'acheter". Si l'ADQ fait des niaiseries, le peuple pourra le renvoyer dans son opposition marginale aux prochaines élections.

Je suis totalement d'accord avec Seb (salut d'ailleurs, long time no see ;-) )...

Étonnant ces élections qui finissent étrangement par donner un des meilleurs résultat possible... dans ce cas l'ADQ qui vient secouer sauvagement le PQ et commencer à souffler dans le cou du PLQ...

La plupart d'entre vivons sur la république du Plateau ou à proximité... mais pour avoir fréquenté pendant 15 ans une beauceronne (pas de plaisanteries canines siouplait), c'est comme qui dirait point pantoute la même affaire dans le reste du Québec...

et si "mario" la joue bien, dans 2 ans, c'est le prochain premier ministre...

Ce que j'adore de tout ca, c'est que la prochaine législature devrait se passer courtoisement... comme au fédéral... quelques peau de bananes de ci de là, mais le tout se faisant dans une correction et une décence, un pragmatisme et un respect de la démocratie exemplaire...

JC>Ben oui! Long time no see!