Maudit Français, l’émission

  • Posté le : 29/11/2006 - 07:59
  • par : Yann

Je vais sûrement me faire détester, mais le sketch sur les maudits Français m'a fait rire. A l'attention des lecteurs ne recevant pas la chaîne québécoise TVA et ne consultant pas régulièrement les blogs d'expatriés français au Québec, je fais ici allusion à l'émission "On a pas toute la soirée" diffusée le 19 novembre dernier. Dans cette dernière, le présentateur Éric Salvail partait en Safari à Paris à la recherche d'un maudit Français, et le ramenait au Québec afin de l'intégrer à la population locale. La vidéo est disponible sur Google Video (Partie 1, 2, 3 et 4). Cette diffusion a provoqué la colère de nombreux Français résidant au Québec qui ont accusé Éric Salvail de racisme. Une mystérieuse organisation nommée "Union française" dont je ne soupçonnais même pas l'existence lui a demandé de faire des excuses publiques, et diverses plaintes ont été déposées auprès de TVA et du CRTC. Je suis vraiment très surpris par cette polémique, car pour moi, le but de cette émission était juste de rire des stéréotypes sur les Français, et pas du tout de les rendre crédibles. A part quelques provocations un peu faciles d'Eric Salvail, la première partie de ce sketch se déroulant dans Paris est relativement gentille. Je dirais même qu'elle n'est pas très éloignée des blagues que fait Jean-Yves Lafesse à ses compatriotes sans crainte de passer pour un fasciste. On assiste d'ailleurs à d'excellents moments d'auto-dérision québécoise, par exemple lorsque le présentateur s'embarque dans une jeep américaine, qu'il se fait traiter de maudit Canadien ou qu'il explique qu'il va emmener sa proie fraîchement capturée dans son chalet. La deuxième partie du sketch se déroule sur le plateau de l'émission au Québec. On y voit le maudit Français arraché depuis peu à son milieu naturel se faire totalement relooker afin de pouvoir se fondre facilement dans son nouveau décor. Là encore, j'ai du mal à voir autre chose qu'une satire de la société québécoise quand je vois l'espèce de kakou qu'il devient après sa métamorphose. Au cours de cette partie, l'animatrice Varda Etienne insiste en revanche un peu trop longuement sur la mauvaise odeur présumée des Français, ce qui semble être la principale cause de la polémique concernant cette émission. Bien que cette allusion désobligeante sur l'hygiène des Français ait pu blesser, elle me semble avoir été motivée uniquement par un souci d'amuser le public et faire grimper l'audience, et pas du tout par le racisme. Éric Salvail a d'ailleurs expliqué clairement quelques jours plus tard que c'était de l'humour. On aurait pu penser que cette mise au point allait suffire à lever l'ambiguïté, et que les Français en colère allaient passer à autre chose, mais ce n'est pas le cas. Une partie d'entre eux s'est obstinée à lui demander des excuses. Je ne comprends vraiment pas cette attitude. Quitte a passer pour un naïf, je préfère en effet croire en la bonne foi d'Eric Salvail lorsqu'il dit qu'il plaisantait (ce qui le dispense de faire des excuses) plutôt qu'il demande pardon à genoux tout en pensant réellement que tous les Français puent. On peut certes trouver que son humour est de mauvais goût, mais c'est une notion totalement subjective qui ne justifie pas du tout que l'on fasse un scandale. Le sarcasme est selon moi une composante essentielle de l'humour. A force de crier au racisme à chaque fois qu'un comique se montre un peu cynique, j'ai peur qu'il ne nous reste un jour plus que les blagues carambar à se mettre sous la dent. Pour conclure, j'aimerais présenter deux vidéos qui ont obtenu un énorme succès en France. La première est une parodie de Olivier et Gad Elmaleh de l'émission Qui veux gagner des millions avec des personnages québécois. Au cours de cette dernière, on apprend notamment que le candidat compte se servir de l'argent gagné pour se payer des putes. La seconde vidéo est un sketch des Inconnus faisant un parallèle entre les immigrés maghrébins en France et la vieille série télé "les envahisseurs". A ma connaissance, on n'a pas entendu beaucoup de Français s'offusquer lorsque ces sketchs ont été diffusés. Je serais par ailleurs très étonné que les personnes qui s'acharnent aujourd'hui sur Éric Salvail ne rient jamais des histoires de Belges idiots ou de blondes stupides si prisées de mes compatriotes. Ce paradoxe tendrait à prouver que de nombreuses personnes évaluent essentiellement le bon goût d'une blague en fonction de sa cible et non de son contenu, leur pensée pouvant se résumer à la maxime "On peut rire de tout, sauf de moi". Mise à jour du 1/11/2006 Eric Salvail et Varda Etienne se son excusés. J'ai enfin trouvé un article relatant le dénouement.

Commentaires

C'est un réel plaisir de lire ce billet! Parce que la semaine passée... j'ai cru un moment que tous étaient tombés sur la tête! Je n'ai vu ni le sckech tourné à Paris ni l'émission, par contre j'ai vu la lame de fond s'élever sur le Net et je me suis fait un devoir de lire la majorité des réactions. Ton billet est le truc le plus sensé et complet que je lis depuis ces polémiques sur l'humour, le racisme et j'en passe ;)

A ma connaissance la polémique n'a pas traversé l'Atlantique... Personne ici (Paris) ne connaît Éric Salvail. J'ai montré les vidéos à plusieurs personnes... tout le monde a trouvé ça drôle... Personne n'a crié au racisme !

jai trouvé ca drole le sketch de Gad meme si l'accent est dure a immiter! chapeau pour ton article !

Enfin un billet sur le sujet qui me parle! ;) J'approuve du bout des yeux...

Je ne veux pas relancer la polémique mais je veux expliquer mon point de vue. Je suis français et je suis venu vivre au Québec depuis plus de 10 ans maintenant et principalement à Québec. J'ai toujours essayé de me fondre dans la masse. Cependant, depuis quelques années, les gouttes accumulées ont fait déborder le vase. Personnellement, j'ai vraiment du mal maintenant à supporter toutes ces remarques plus ou moins désobligeantes. Je ne compte plus les attaques reçues de la part des Québecois sur notre façons de parler (vous savez, tous les anglicismes que l'on emploit en France alors que les québecois sont les gardiens de la langue Française ;-) ), sur notre odeur, nos consommations de savons, les bains que nous ne prenons jamais et j'en passe. Mais ils nous aiment bien, et c'est pour ça qu'ils nopus châtient bien. Mais trop, c'est trop. Faire une blague lors d'une conversation, à la limite, je peux le prendre. Mais ce genre de "blague" diffusée à la télévision ne fait que renforcer le sentiments de rejet que je garde depuis pas mal de temps. Si un français avait simplement fait le quart du tiers de la moitié d'une remarque sur les Québecois, nous aurions eu droit à des attaques en règles de leur part. Souvenez-vous, il y a un an ou deux, quand Ardisson avait dit que l'accent québecois dans la bouche d'une fille faisait "débander" (Ce sont à peu près ses mots), tout juste si nous n'avions pas eu un incident diplomatique entre le Québec et la France. En gros, et ce que je ressents ici, c'est qu'en tant que Français, il faut tout accepter, mais ne jamais répondre... C'est vrai aussi que je vis à Québec. Ce n'est pas Montréal qui est beaucoup plus cosmopolite. Vous n'avez sans doute pas les mêmes réflexions de votre coté. Autre chose : Quand on est touriste, Le Québec et les québecois sont adorables. Ils peuvent se mettre en quatre pour nous faire plaisir. Par contre, Le fait d'habiter ici change toute la donne. Je ne dis pas que c'est différent en France. Ça fait trop longtemps que je n'y ai pas vécu ni travaillé. Mais leur comportement change du tout au tout quand ils s'aperçoivent que nous vivons ici. Voila, c'est ce que je voulais dire.

Phil> Je n'ai pour l'instant jamais été victime des blagues auxquelles tu fais allusion (mais je sais qu'elles existent). J'ai donc du mal à savoir si elles arriveraient à émousser ma tolérance. Il me semble qu'Ardisson à récemment expliqué qu'il n'avait rien contre les Québécois. Ceux qui continuent de lui en vouloir sont selon moi dans la même position que les Français qui continuent à en vouloir à Éric Salvail.

ian et Phil> Un de notre principal défaut est d'être susceptible (criss mets-en....)! En regardant les émissions françaises à TV5, je pense que les Français sont plus ouverts à un débat franc que les Québécois(étant moi-même une personne franche, cela m'a attiré bien des problèmes...) Par exemple, l'adaption québécoise de l'émission "Tout le mon de en parle" ressemble davantage à une messe qu'à une vraie émission de débat (d'ailleurs, je préfère de loin le Sunday Night Football de la NFL que l'homélie de Guy A...). C'est une question de décalage culturel. Avant tout, les Québécois sont des Nord-Américains. L'Amérique du Nord est une terre fertile pour le "political correctness". Remarquez qu'aux États-Unis aussi, les émissions de débats sont très rares. Les reproches que les Québécois font aux Français relativement aux anglicismes qu'ils emploient provient d'une perception dépassée que beaucoup de Québécois ont de la France. En effet, beaucoup de mes compatriotes perçoivent la France comme étant le pays du Général de Gaulle, catholique et conservatrice (frôlant presque le Travail, Famille, Patrie...). En arrivant dans l'Hexagone, mes compatriotes sont donc choqués de voir que les Français utilisent des anglicismes mais dans des contextes différents. Comme s'il voulait échnager leur culture contre celle des Américains. Cependant, il ne faut pas se leurrer, les Québécois aussi utilisent des anglicismes (ben oui! dash, steering, bumper, toaster!)... Je d'accord avec Phil, Québec est plus conservateur que Montréal (voir les résultats des élections fédérales et du dernier référendum). Ce n'est pas nécessairement un reproche, on est juste différent! Je comprends Phil, il se fait identifier comme le Français (avec tout ce qui vient avec) et, à la longue, ça peut devenir lourd. Sauf, que le même situation peut arriver pour un Québécois en France... Merci de votre attention

Un exemple? Tu connais la différence entre les francais et les italiens? Les italiens ont le sang qui bout, les francais ont le bout qui sent... ouais, ca fait sourire... au début! Mais c'est l'exultation en racontant l'histoire qui change tout... et c'est comme la goutte d'eau sur le rocher... au début ca fait rien, à la longue, ca use... Tu sais, quand je suis arrivé, et que j'entendais parler un francais, je changeais de trottoir et fermait ma gueule pour pas qu'il engage la conversation, je ne voulais rien savoir. Aujourd'hui, j'en arrive à ne plus croire possible de bâtir quelque chose avec une québécoise, et ne yeute plus que du côté des européennes (francaises, italiennes, allemandes)... Tout un revirement!!! Je rejoins tout à fait les propos de Phil... Tu sais, il y a une immense différence de perception, de vécu, entre le moment où l'on arrive et lorsque cela fait 3-4-5 ans que tu vis ici... Certains vont parler de sentiment de supériorité des uns, de complexe d'infériorité des autres... je ne sais pas... je sais que les francais ont un statut d'immigrant à part... et je sais que personnellement je m'en passerais bien! Ceci dit le sketche de Gad m'a impressionné, c'est la 1ere fois que je vous un comique francais réussir l'accent keubeucois aussi bien, aussi longtemps! Enfin une note sur la consommation de savon, qui m'a été apprise par un ami actuaire (et qui rejoint cette expression américaine: there are lies, damn lies and statistics)... le savon de marseille n'était pas considéré comme du savon pour se laver dans ces statistiques, mais comme du détergent pour laver le linge. Ce qui fait que dans mon foyer, celui de ma mère, celui de mon père, et celui d'au moins 30% de mes amis, "officiellement" nous consommont collectivement moins d'un pain de savon par an! Le Chat, nous voilà!!! :-)

Seb> Les Québécois qui assimilent De Gaulle à "Travail, Famille, Patrie" ont sérieusement intérêt à potasser l'Histoire de France :-) .

Jean-Christophe> Je pense malheureusement quel que soit le pays, l'immigrant s'expose à se voir rappeler toute sa vie sa différence.

ian> Oui, c'est un fait, mais abstrait. C'est quand cela devient *réel* que ca devient lourd... En fait c'est quand ca devient réel et que tu te sens chez toi, lorsque l'effet de "nouveauté" est passé et que tu es vraiment intégré (à l'oeil, entre 3 et 5 ans)... Mais je réitère que le francais à un statut différent ici de celui des autres immigrants, aux yeux de la population, tout au moins...

Ian> C'était une caricature pour illustrer mon point. Je sais bien que "Charly" était du bon bord! JC> Pour ce qui est des demoiselles, là, je ne peux pas vraiment t'aider (je ne suis vraiment pas Casanova), mais je peux affrimer que les Françaises semblent plus ouvertes...

seb> Je taquinais, hein :-) .

En fait, les demoiselles (ou les dames) sont ici tellement féminisées (égalité des sexes etc...) qu'à chaque fois que tu veux tenter une approche, tu te fait rembarrer. J'ai déjà reçue une reflexion en gardant une porte ouverte à une "dame" : "Je ne suis pas infirme, je suis capable d'ouvrir une porte toute seule!" Disons que ça refroidit le plus chaud des Casanovas... Résultat, je vis maintenant avec une Française. Pas fort pour l'intégration, mais tellement mieux qu'avec une Québecoise!

Phil>Inquiète-toi pas, c'est la même chose pour un "autochtone"! Il y en a qui capotent un peu trop avec le féminisme, mais bon, il ne faut mettre tout le monde dans le même panier. Par exemple, ma mère aime beaucoup se faire ouvrir la porte par un homme. Dans le bus, les dames aiment quand on leur cède la place... Dommage qu'elles aient plus de 60 ans!!!! En passant, t'aurais dû fermer la porte dans la face de la dame! (C'est ce que j'aurais fait......) Tin toé!

Moi j'ai suivi cette émission et j'avoue que je n'ai jamais autant rit de ma vie. Peut-être parce que je ne suis pas française, me dira-t-on, mais je ne suis pas non plus québécoise ou du moins, pas d'origine. Mais franchement c'était divertissant. C'est sûr Valda y est allé de trop, mais quand on la connais dans d'autres émissions on se pose pas trop de questions non plus. Il est grand temps que les gens comprennent que l'humour doit rester on en a besoin pour décompresser surtout dans un monde où la solitude bas les records. Quand à Tout le Monde en parle Therry a dit que la l'accent québécois était horrible, on en a rit et on est passé à autre chose. Pourtant, il ne blaguait pas lui !! Le plus drôle dans tout ça c'est qu'il y a des animateurs ou journalistes qui par jalousie du succès de leurs collègues, mette de l'huile au feu au lieu de calmer les esprits et d'aider à comprendre le contexte, Parmi ceux-là il un animateur Radio j'ai pas bien noté laquelle, qui parle comme un moribond mais qui s'amuse vraiment à monter les gens contre les autres. Que si ça avait été les Juifs ou les Noirs Eric n'aurait pas osé ?? Mon Dieu... Qu'est-ce qu'on ne raconte pas sur les nègres et nègresses que je suis. En tout cas, MERCI IAN pour ta clairvoyance. Comme toi j'ai suivi tout le skech, et j'ai vraiment rit. Ma seule question est restée et reste, ce sketch était-il réel ?? Je veux dire, le français qu'on nous a présenté était-il vraiment français et est-il vraiment resté une semaine au Québec ?? Merci Eric, ce soir là j'ai vraiment bien rit.

oulala, ca dérape là, ca dérape!!! ;-) Les féministes se sont clairement caricaturées... mais ce n'est pas le pire pour moi: ce sont des niaiseries, mais ca c'est pas le problème: personne ne force personne... et comme le dit si finement mon papa : "Et si tu n'en veux pas, je la remet dans ma culotte (elle ne mange pas de pain, jusqu'à demain matin)" (c'est un pouete mon papa). Le (vrai) problème pour moi, c'est le rapport à l'autre, le rapport au corps, au désir, à la séduction, au couple, à son amoureux... et ca déborde jusque dans la sexualité, même si je ne vais pas faire de mes 2 expériences et demie (bon d'accord, 3 et demie) une généralisation à toute la population... Mais le fait est, qu'après 20 ans ici (j'insiste), pour le même mec (moi) il est vraiment étrange de voir l'aisance et le plaisir avec les francaises et la difficulté et les prises de têtes avec les québécoises... Bon, ousqu'elles sont les francaises à Montréal, hein, hein? ;-)

seb> la mesquinerie n'a jamais aidé personne... se souvenir de la fameuse maxime: "La bave du crapaux n'atteint pas la blanche colombe"... Rhouuuu Rhooouu...

OUi bon ben , l intervention de Varda est un peu de mauvais gout le reste etait drole ,il faut avouer que si nous les francais on pue eh bien sachez que vous les quebecois n avez rien a nous envier ,car je suis installe depuis 10 ans a Montreal et la premiere annee de mon sejour j ai travaille comme demenageur et franchement ce que j ai vu etait loin d etre d une proprete immaculee je parle de logements ou les chiens avaient tellement chie qu il fallait bien regarder ou l on marchait et ce sans compter l odeur ,de plus la puenteur ne rime pas seulement avec pauvrete croyez moi j ai vu des choses que je ne suis pas pres d oublier ,bien sur je ne veux pas generaliser mais sincerement je crois que de blamer les francais n aide en rien, des sales, des cons, et des idiots il y en a plein la planete et dans tout les pays.....Moi aussi on me rappelle tous les jours que je suis francais et on me questionne sur dou je viens ce que je fais etc.....J avoue etre ecoeure par moment je pense a mes potes en France Djamel et karim si chaque jour ou je les voyais je leur avait dit salut l arabe ca va!!Je me demande quelle reaction ils auraient eu .Ca fait un petit 3 ans que je sent l extremisme monter en puissance dans ce pays peut etre ne le voyez vous pas mais moi c est tres clair et d ailleurs je ne sais pas si je vais faire des vieux os ici .Pour finir eh bien ce tres cher Coluche disait si on ne rigole pas des choses serieuses de quoi va t on rire!

Je me suis mal expliqué. Je ne suis pas du tout contre le fénimisme. L'égalité entre homme et femme est une valeur que toute société démocratique doit avoir afin de progresser. Si j'ai blessé des gens, je suis vraiment désolé, ce n'était pas du tout mon intention! :-) JC>Ce que je voulais dire, c'est qu'il est fâcheux que la politesse et la galentrie soient des normes qui sont considérées comme dépassées aujourd'hui. Si tu veux être poli et gentil avec une dame, ça ne veut pas nécessairement dire que tu veux coucher avec. Personnellement, j'apprécie quand quelqu'un est poli avec moi et j'aime rendre la monnaie de sa pièce. Bref, j'avoue que ce n'était brillant ce que j'avais écrit plus tôt. :-)

koko> t'as raison des apparts très dégueux, il y en à Montréal!

Koko> Personne ici n'a dit que les Français puaient. Ta tirade sur l'hygiène des Québécois est donc totalement hors-sujet et franchement déplacée. Bien que tu t'en défendes, tu donnes l'impression de vouloir généraliser quelques expériences malheureuses dans des appartements québécois à toute la population, sans même avoir l'excuse de vouloir faire de l'humour. Je ne vois pas en quoi te demander ce que tu fais ou d'où tu viens est de l'extrémisme. Tu dois sans doute avoir une sensibilité à fleur de peau. Je serais par ailleurs curieux de savoir si tes potes te saluent réellement par un "Salut le Français !" chaque jour, ou si c'est juste une extrapolation de ta part. Enfin, ta citation de Coluche me paraît en totale contradiction avec le reste de ton discours, mais passons.

Ian> Je me mèle de l'échange avec Koko, mais je crains malheureusement que ce soit toi qui n'ait pas tous les éléments. Il a effectivement raison sur un point: j'ai le sentiment que le Québec est en train d'arriver à un seuil de saturation... Et une réaction "collective" de "protection" se met en place. Je sais que l'on ne m'a jamais autant demandé combien de temps je restais, ni fait sentir ma différence que depuis ces derniers 2-3 ans... surtout 2 ans je dirais... Avant t'avais les plaisanteries lourdes, mais à peine, en passant... là c'est un autre cap. Mais toi comme c'est ton quotidien et que tu es encore en pleine découverte, adaptation et tutti... c'est autre chose... À quel moment cesses-tu d'être immigrant pour être habitant... De ce que j'ai vu, la barre se place autour des 3 ans... quand tu n'es plus vraiment d'où tu viens, et que tu aimerais bien être d'ici, ce qui ne se produira pas... mais d'ici là, tu as beau être chez toi ici, tu n'as pas encore creusé ton trou... Ex: tu n'auras jamais plus un appart comme celui que tu as... le prochain, tu le choisiras en connaissance de cause, sans presssion, avec l'expérience, une assurance, du temps, des revenus... le prochain sera *vraiment* *votre* appart! Et je suis pas d'accord quand tu lui voles dans les plumes, parce que ton sens de l'équité est blessé... Des taudis, il y en a ici comme partout, des crados aussi... le fait d'être stigmatisé de manière exagérée est lourd. Ce n'est pas de la sensiblerie, encore une fois, c'est de l'usure... Enfin, pour l'avoir vécu, oui, tu peux te faire saluer, parler, identifier, comme "le Francais", jour après jour après jour après jour... et ca peut durer des semaines et des mois (je me suis pas rendu à l'année), jusqu'à ce que tu pètes un cable et que t'en rentres un dans le mur! Auquel cas, tu es étiquetté "violent" et "épais", sans humour et ostracisé. M'enfin bon... m'en fous, maintenant je suis à mon compte, et mes clients ne sont pas ici! :-) seb> Féminisme, si c'est pour une égalité des droits et des devoirs... 100% d'accord... si c'est pour qu'il y en aient qui soient plus égaux que les autres, c'est là que je m'arrête... mais en tout cas, en ce qui me concerne, je n'ai pas été choqué par ce que tu as écris (sinon légèrement mal à l'aise par la mesquine vengeance de coller la porte dans la gueule de l'andouille... quant un simple "poufiasse" aurait été bien suffisant ;-) )... Sur le fond de l'affaire, on est dans une société effectivement castratrice, et ca aussi pose questions...

Je n'ai jamais voulu dire qu'il n'y avait pas de taudis à Montréal, ni que Koko n'était pas victime de remarques lourdes. Je suis visiblement trop fatigué pour exprimer clairement ma pensée. J'essaierai d'être plus clair demain après une bonne nuit de sommeil.

JC> Une société castatrice, peut-être, ça me fait penser au Doc Mailloux ;-), mais ce n'est pas tout à fait faux. Semble-t-il que sur le plan sociologique le Québec a beaucoup de ressemblances avec les pays scandinaves. Je m'explique: pays nordique, où les femmes restaient à la maison à élever les enfants pendant que les hommes allaient bûcher, chasser ou pêcher pendant de longs mois. Ça joue sur la psyché d'une nation! Quoiqu'elles en disent, les femmes ont eu une place de choix dans le passé puisque c'était elles qui dirigeaient les familles pendant les longues absences de leurs maris. D'ailleurs, l'Église se fiaient sur elles pour que la société reste majoritairement francophone et catholique (éducation des enfants et revanche des berceaux). Bon, tout ceci est révolue, mais comme je le disais, ça joue sur la psyché d'une nation. koko et ian> Il ne faut pas craindre la montée de l'extrémisme ici (j'entends au sens de fascisme et racisme organisé). D'ailleurs, en cette matière, c'est l'Europe qui me préoccupe le plus. Les gens d'ici ne sont pas à priori contre les immigrants, bien au contraire, mais ils sont inquiets par les nombreux "accomodements raisonnables" que la société leur offre. Par exemple, le débat sur le kirpan à l'école, petit couteau que les sikhs doivent porter en tout temps, les gens d'ici se disent:"Ok, que tu pratiques ta religion, mais tu dois t'intégrer. Un couteau, ça reste un couteau, c'est dangereux et c'est interdit à l'école." Autre exemple, l'instauration de la charia en Ontario pour régler les causes civiles dans la communauté musulmane. Ici, le Québec a passé pour un raciste dans le ROC parce que l'Assemblée Nationale a interdit la charia. D'ailleurs, c'est une député d'origine libanaise, Fatima Houda-Pépin (me semble???), qui a poussé pour cette résolution passe. Les Québecois étaient inquiets de voir la charia arriver en Ontario puisque cela aurait boulversé le fonctionnement de la justice. La montée de l'intégrisme religieux (chrétien, musulman et juif) mets les gens sur la défensive. Ils sont préoccupés que certains immigrants amènent l'intégrisme dans leurs valises et démolissent une société qu'on a mis des siècles à bâtir. Je pense que cette situation est pareil partout en Occident. Merci de votre attention

Version sous-titrée ;-) : pour les lecteurs qui ne le sauraient pas: ROC = Rest Of Canada (le reste du canada)... SEB> En informatique, il y a un truc que je trouve fondamental: le GIGO. C'est pour Garbage In, Garbage Out... En gros, si tu rentres de la cochonnerie dans un système, tu ne peux pas t'attendre à quelque chose de bien bon à la sortie... C'est pour ca que j'évite généralement le journal de Montréal, CKAC, CKMF, les nouvelles de TVA ou TQS... il y a quelques années, influencés par leurs conneries, j'ai vécu un ras-le-bol généralisé, qui m'a couté fort cher (humainement). Depuis, je fais TRÈS attention à ce que je regarde... donc Doc Mailloux, je sais qui sait, mais je ne peux vraiment dire ce qu'il raconte... il me semble cependant représenter la voix du québec "pur laine", disant ce que beaucoup pensent, mais ne disent pas très fort... Ce que tu écris sur les femmes au Québec est très juste... Il y a un élément qui manque... c'est que les mecs étaient de vraies bruttes à ce moment là (c'était pas les poètes qui pouvaient survivre dans le bois, faire tourner la ferme ou défricher les terres) et qu'il y avait ce reigne de la terreur à la maison... donc ambivallence maitresse femme quand seule / soumise quand le mec est là. Je crois qu'il reste de cette peur là dans l'inconscient collectif... un homme "castré" n'est pas un homme dangereux. Mais je m'égarre peut-être... Concernant le "racisme" des québécois c'est un sujet qui m'a toujours fait marrer: il me semble que les québécois sont le peuple le moins raciste qu'il m'ait été donné de fréquenté... Les québécois sont des gens généralement ouverts, accueillants, généreux... 'z'ont juste un truc avec les francais... pas de bol ;-) (je dis ca, mais je sais que ce n'est pas par méchanceté, juste un agacement). Un truc marrant aussi: le "passeport" québécois n'est pas lié à la couleur de peau, mais l'accent... un black, un asiatique, un vert-avec-des-taches-roses, qui parlent avec l'accent québécois est assimilé à "nous"... je trouve ca géant! Donc je suis tout à fait d'accord lorsque tu dis quil n'y a pas à craindre une montée des extrémisme. Ce que je voulais dire, c'est que je ressentais un mouvement moins ouvert que par le passé, un réflexe de protection naturel, mais comme d'habitude, non-violent... La charria est une horreur digne des oubliettes de l'histoire, et si je ne m'abuse, l'Ontario a reculé sur cette histoire... Et oui, le Kirpan, les fenêtre du YMCA, le voile... ce sont des questions préoccupantes... mais comme d'habitude, relativement bégnignes parce qu'on ne laisse rien pourrir, rien trainer trop longtemps ici... Il y a 6 mois, en attendant pour passer la sécurité à Dorval j'étais devant une francaise de passage, et qui blablattait sur le Québec et les Québécois... et que c'était pas si, et qu'ils étaient comme ca, et que ca n'avait pas de bon sens et que et que et que... Au bout d'un moment, j'ai chauffé, et je lui ai fait vigoureusement remarqué que peut-être ce qu'elle disait était vrai. Mais en attendant, QU'ICI CA MARCHAIT! Qu'il n'y avait pas de problèmes graves, que tout fonctionnait, relativement bien, étonnament peut-être, mais en attendant y a pas d'emmerdes. Tandis que la France malgré (avec?) ses élites, son élégance et sa grande pensée était dans une merde noire... Elle s'est tue, et c'était bien :-)

Mon petit coup de sang à propos du commentaire de Koko semble avoir été mal interprété. Voici donc un petit développement. * Le début du commentaire de Koko est très ambigu. On peut comme Jean-Christophe penser qu'il se contente de dire "Il y a des gens sales partout", mais la formulation pourrait également laisser penser qu'il dit "Peut-être que les Français puent, mais les Québécois aussi". C'est ce genre de discours dégénérant facilement en troll que je ne tolère pas. Le sens de l 'équité n'a strictement rien à voir là-dedans. J'admets cependant que ça peut être juste de la maladresse de sa part, ou une hypersensibilité de la mienne. * Je suis très sensible au bon usage des mots. On ne peut qualifier d'extrêmisme le fait que des Québécois demandent régulièrement aux Français d'où ils viennent. Il y a le même phénomène en France, et je pense dans tous les pays du monde. Le plus souvent, il s'agit de curiosité. Peu de personnes ont le recul nécessaire pour se rendre compte que c'est lourd d'entendre cette question plusieurs fois par jour. Demander à un Français quand il rentre chez lui est certes plus tendancieux. Mais c'est Jean-Christophe qui a rapporté ce cas, pas Koko. * Je n'ai cependant pas un instant douté que Koko puisse être victime de commentaires désobligeants. S'il avait affirmé "Mes potes me disent tous les jours 'Salut, le Français'", je l'aurai pris comme un élément factuel du débat. Au lieu de ça, il parle de ses amis Djamel et Karim, ce qui fait qu'on ne sait pas si on le salue vraiment de cette manière quotidiennement, ou si c'est juste un exemple en l'air. Là aussi, le discours est ambigu. Notons au passage qu'en France, on rappelle sûrement très souvent à Djamel et Karim qu'ils sont arabes en contrôlant leurs papiers plus souvent que pour les blancs, mais c'est un autre débat. * Pour conclure, je pense que c'est la forme du discours de Koko qui m'a gêné plus que le fond. Il y a sûrement du racisme et des taudis au Québec, comme ailleurs. Je suis juste allergique aux généralisations abusives, et par cette manie qu'ont de plus en plus de gens d'utiliser des mots bien trop forts pour qualifier des évènements : "on nous persécute avec les arrangements raisonnables", "la RATP nous prend en otages", Les partisans de la loi anti-tabac sont des fascistes", etc. Ce manque de mesure tue le débat et conduit généralement au point Godwin (http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de...).

Eh bien messieurs je suis nouveau sur ce blog et j avoue avoir peut etre mal exprime ma frustration mais ca fait dix ans que je suis la et je suis arrive avec un visa permanent qui m a coute tres cher a l epoque a present j ai un passeport canadien et je suis citoyen canadien depuis 4 ans ,et Ian lorsque je dis que je ne veux pas generaliser c est que ni les quebecois ni les francais ou qui que ce soit n est plus propre que l autre ,et je trouve le coup du febreze dans le sketch completement nul ca sous entend que les Francais puent c est ce que je constate et comprends dans ce sketch ,le reste etait encore plutot marrant eh oui il faut comprendre l humour quebecois ,mais cette passe la etait plutot de mauvais gout ,un role de premiere classe pour Varda,donc oui ca pue en France et au Quebec !!!!Comme je te disais des sales y en a partout,et je ne generalise point et ne cherche en rien a faire de l humour ce que j ai vu etait hors de l entendement et puis regardes les journaux ils te parlent de logements insalubres chaque semaine. Ensuite oui je suis peut etre sensible mais quand tu es Francais et c est ecrit en gros sur ton front comme moi eh bien tu rentres dans un endroit tu dis pas un mot et on vient te voir et on te dit t es francais hein? Je le savais! Ca parait!Ca s appelle du delit de sale gueule ?On recrute les Francais a longueur d annee pour combler des postes ici ,ils cherchent des francophones aux 4 coins du monde .....En dix ans j en ai vu defiler des Francais pleins d espoir qui voulaient le reve americain et bien les 3/4 sont retournes chez eux avec le moral dans les chaussettes!Pourquoi?Dis moi Pourquoi tu as l air de savoir ! Moi ce pays m a enchante a mon premmier voyage ici en 1987 en 1996 j immigrais ici apres 3 voyages ,j ai travaille dans plusieurs milieux et avec differentes couches sociales de la population ,Je peux te dire que les choses ont changes et pas un peu ...La montee de l extremisme est mondiale ....Ici elle se fait en toute discretion voir hypocrisie ,et puis je n aime pas faire la comparaison c est le sport favoris des francais qui debarquent, ils comparent tout ouais en france ya pas ci! ya pas ca !c est pas comme ca !etc......Ca me saoul !Pourquoi t es venu tu voulais pas quelque chose de different?Pour ceci je peux comprendre que les quebecois soient tannes de nous voir la face ....Mais j en reviens a Varda et son febreze ,je maintiens c est de mauvais gout ca n est pas drole ,ca renforce des prejuges a la cons sur les francais ,c est debilisant et lobotomisant comme la plus part des emissions quebecoises ,d ailleurs je ne regarde plus la tele ca fait longtemps ! Jean christophe a bien souligne ce que je voulais dire la situation au quebec se degrade et depuis que Harper est la ca ne s arrange pas vraiment! Et puis maintenant si il faut faire la difference eh bien en voici une de taille on ai 60 millions en france, le quebec est 3x plus gros que la France et on y ai juste7 millions , c est l endroit ideal pour respirer tu trouves pas Ian tu devrais car c etait ma premiere intevention sur ce blog et ta facon de me repondre m a fait penser a un Francais un peu frustre ,et je ne vois pas en quoi coluche est hors sujet ,le maudit francais est un sujet serieux !

Koko> Euh, tu as lu mon dernier commentaire ? (27)

oui je l ai lu et je comprends que tu sois sensible a l usage de la langue ,aussi il n y apas une once d ambiguite dans mon discourt et si tu veux parler de la situation des arabes en france on peut y aller j ai vecu 13 ans dans une zup tu as pas besoin d etre arabe ou frise pour te faire controler le simple fait d habiter dans ce quartier t oblige a te soumettre a nombreux controles et pas seulement de la part de la police ,au fait j ai lu ton commentaire apres avoir poste le mien donc voila!

JC> Je conserve l'expression garbage In garbage out! Mais il y a du bon et du mauvais dans tout, il suffit de faire fonctionner son esprit critique! Ce qui est difficile aujourd'hui avec le surplus d'informations, les chaînes d'informations continues,etc. Faire marcher son esprit critique, ça demande de l'EFFORT! Si il y a des choses qui ne sont pas à la mode, c'est bien l'effort, le dépassement de soi et le sentiment d'accomplissement, mais là je divague un peu... Deuxièmement, les hommes prenaient généralement leur trou quand ils arrivaient à la maison parce qu'ils étaient au courant de rien dans la maison. Ils laissaient tout le pouvoir aux dames pcq c'était elles qui avaient le contrôle de la maison. Tout comme les pays scandinaves, et contrairement à l'Europe occidentale, le Québec moderne provient d'une société matriarcale, qu'on le veuille ou non! Troisièmement, l'histoire du Québec commence avec l'abandon de la Nouvelle-France par Louis XV. Lors de la négociation du Traité de Paris en 1763 (après la Guerre de Sept Ans), la France a préféré garder le sucre de la Martinique et de la Guadeloupe que la fourrure de la Nouvelle-France. Pour ajouter à l'affront, la Martinique et la Guadeloupe étaient prinicapelement peuplés d'esclaves provenant d'Afrique tandis que la Nouvelle-France étaient peuplés de "bons sujets du bon Roy de France..."De plus, Voltaire a écrit:"Pour quelques arpents de neige peuplés de Barbares...". Aujourd'hui, tout cela est terminé, mais ça joue sur un imaginaire collectif! koko> Je suis sûr que les Français ont fait des sketches de mauvais goût sur les Qc. (bûcheron, lac, forêts, Amérindiens). Des émissions débiles, y'en a en aussi France:Loft Story, Star Académie, Interville, etc.

Je tenais à faire part de mon expérience personnelle. Avant de venir au Québec, j'étais à Paris. Avant Paris, à Marseille. Avant Marseille, à Blois (Loir-et-Cher), avant Blois, à Toulon (Var), et ainsi de suite. Oui, j'ai pas mal bougé. Quand je suis arrivée à Blois, j'avais dans les 12 ans. On me traitait de Marseillaise, alors que je n'y avais encore jamais vécu. Eh oui, l'accent du sud... En arrivant à Marseille, on m'appelait "la Parisienne". Là pareil, je n'y avais encore même jamais mis les pieds. Mon accent du sud était un peu effacé... Et cela a continué à chaque endroit où j'allais : que je sois à Marseille, je suis Parisienne, et vise versa. Oui, à Paris aussi, on m'appelle "la Marseillaise". En fait, j'ai un accent bien français, pas vraiment pointu parce que j'ai gardé quelques tonalités du sud (comme ouvrir les "o"), et je ne prononce pas toutes les syllabes comme on le fait dans le sud, donc un signe distinctif du nord, ou plutôt du non-sud :) Bon. Déjà, en France, où que j'aille, j'étais toujours d'ailleurs, ça s'entendait. Fréquemment, on m'a demandé d'où je venais. Je ne me suis jamais vexée pour ça. Bref, même en France, c'est une question très fréquente. Et ici, les Québécois entre eux se demandent la même chose : "d'où viens-tu ?" -"de Chicoutimi". Entendu juste avant hier, entre deux collègues de mon association. Je ne trouve pas cela particulièrement déplacé, juste de la curiosité. Et je pense que ceux qui s'en offusquent ont un problème avec le fait même de venir d'ailleurs. L'accent, on l'aura toujours. On ne peut pas changer notre lieu de naissance. Il faut l'assumer. D'autre part, je ne me suis jamais sentie plus particulièrement "chez moi" ici ou là. Je veux dire, pas plus ici que là. Pour moi, la planète est à tout le monde. Je suis citoyenne du monde, point. Je suis née où je suis née, je n'en ai ni honte, ni fierté. Et si on me demande d'où je viens, je réponds. Et je demande la même chose. C'est histoire de converser. Pour ce qui est de l'odeur, et de l'émission qui insiste un peu lourdement là-dessus, cela ne m'a pas choquée plus que ça. J'en ai même ri. Eh oui, j'ai trahi. J'ai trahi les gens que cet humour n'atteint pas. Et je ne pense pas que ce soit un humour QUEBECOIS. C'est un DEGRE qui n'atteint pas tout le monde. On aime, on n'aime pas. C'est SUBJECTIF. Je ne pense pas que ça soit une insulte, mais plutôt une façon de rire du stéréotype. C'est sûr que tout le monde ne peut pas l'utiliser. Si Le Pen raconte la blague "Hamid et Mourad sont dans une voiture, qui conduit ? - Les flics", je ne le prendrai pas de le même façon que quand ma copine Salima me l'a racontée. Je pense sincèrement que cette insistance sur l'odeur était de l'humour parce qu'il y avait aussi des clichés québécois : la geep made in USA, le chalet... Là, personne n'a dit "oh le salaud ! comme si les canadiens vivaient tous dans des chalets ! en plus il a osé prendre une gepp AMERICAINE ! la honte !" Tout ça pour dire que l'agressivité ne va rien changer au débat, c'est une question de point de vue.

100% daccord avec io sur l aggressivite mon parcours a moi est sympa aussi j ai travaille dans toute l europe je travaillais sur les trains allemands et je suis alsacien alors pour les parisiens on est des allemands et pour les allemands aussi ,mon grand pere etait un malgre lui savez vous ce que c est ? Question identite je ne me la pose plus je suis ne en alsace de nationalite franco canadienne si je peux prendre la nationalite senegalaise je le fais demain juste pour me sentir un peu plus habitant de la planete un bon terrien quoi!

Koko> Pour répondre au message 28 : Je suis désolé de mal avoir mal interprété tes paroles sur les appartements montréalais. Je suis d'accord avec toi que le coup du febreeze était lourd. C'est d'ailleurs dans mon billet. Mais si on peut rire des choses sérieuses, pourquoi Varda ne rirait-elle pas de ça ? Évidemment, si elle pense réellement que les Français puent, elle n'est pas très intelligente, et les spectateurs qui abonderaient dans ce sens non plus. Je ne sais pas comment on peut déduire qu'une personne est française juste à sa gueule. Je ne dois pas être assez physionomiste. Je n'ai jamais prétendu savoir pourquoi certains Français repartent déçus. C'est au contraire une question que je me suis proposé d'étudier en réouvrant ce blog (http://www.mauditfrancais.com/index...). Je vais mettre les attaques personnelles du dernier paragraphe sur le compte de la colère, et prendre sur moi de ne pas y répondre.

Koko > Tu n'as pas besoin d'avoir les papiers d'un ou de tous les pays pour te sentir de la planète. Tu crois que j'ai un passeport pour tous les pays du monde ? Comment peut-on croire que des papiers font une identité sous prétexte qu'ils s'appellent "papiers d'identité" ? Ce sont les hommes (je précise : les êtres humains) qui font les frontières, ce sont eux qui se battent pour elles. Il y a 3 millions d'années, Homo Erectus (ou un parents, j'ai la flemme de chercher) ne demandait pas à ses potes de lui présenter sa plaque de marbre et de quel buisson il venait... En revanche, ils se tapaient déjà sur la gueule pour avoir la grotte la plus douillette ou le feu qu'ils avaient perdu, les guéguerres de tribus ont commencé tôt... Tiens, question à 2 sous : Homo Erectus avait-il un accent ? Quand je parle d'agressivité, je ne parle pas tant de celle des Québécois que de celle des Français qui n'aprécient pas certaines questions ou réflexions. Je parle aussi de ne pas répondre sur un ton agressif, de ne pas faire de jugement : "Si nous on pue, ben eux aussi, na !" "Dis-le ! Tu as l'air de savoir !" Pourquoi s'énerver ??? Je trouve cela TRES agressif. Cela n'engage que moi, peut-être ai-je mal interprêté, mais cela me choque. Sans parler d'excuses (elle font mal aux doigts sur un clavier, apparemment), je pense qu'une petite remise en question (mais en général, hein, pas forcément ici) fait toujours du bien. Personnellement, j'essaie de pratiquer ce sport régulièrement. C'est bon pour tout, le corp et l'esprit.

Phil >" J'ai déjà reçue une reflexion en gardant une porte ouverte à une "dame" : "Je ne suis pas infirme, je suis capable d'ouvrir une porte toute seule!" " C'était dans quel contexte ? Tenait-elle déjà la porte avant que tu ne la lui prennes des mains pour la lui tenir, en signe de galanterie (je suis Française, et j'avoue que les fois où cela s'est produit, j'ai gardé ma main dans ma poche pour ne pas décocher un pain, mais mon cas n'est pas à généraliser...), ou lui as-tu tenu la porte par politesse (ce qui est différent parce que tu aurais fait ça aussi bien pour un homme, et non pas parce que c'est une femme) ? Je m'explique : "égalité des sexes" et "féminisme" sont pour moi des choses différentes. "Egalité des sexes" veut dire homme = femme, donc, même traitement. "Féminisme" : femme > homme. Mais aussi "machisme" : homme > femme, et "galanterie" : femme = à distinguer de l'homme, donc bien différente, plus fragile, il faut en prendre soin, etc. C'est pour cela que moi aussi, j'ai tendance à dire à ces pauvres galants qui après tout ne le sont que par culture (à mon avis), et ne le font pas en pensant à mal, que je ne suis pas handicapée. Si un mec accepte que je lui tienne la porte par politesse, ok. Mais s'il se rue dessus et me la prend des mains pour me la tenir, j'avoue que ça m'énerve. Juste pour expliquer, parce que ça peut souvent choquer, même des femmes, qui sont dans le même moule de galanterie désirée et qui prennent mal qu'un type ne leur tienne pas la porte, la chaise, ou la cuvette des toilettes... :)

io>"C'était dans quel contexte ?" Je sortais d'un magasin et j'ai senti que quelqu'un me suivait. Je ne savais pas à ce moment-là si c'était un homme ou une femme. J'ai tenu la porte ouverte par politesse. la réponse n'a pas été polie. et c'est ce qui m'a choqué. Je ne pense pas qu'un homme aurait réagi comme ça. C'est pour ça que je parlais de féminisme.

Io Si je suis au Quebec c est car moi aussi j ai pu trouver le temps de pratiquer la remise en question, c est dailleurs une des raisons de ma presence ici je trouvais l endroit propice a l introspection,je ne crois pas que les papiers fassent notre identite, et je ne veux juger personne ,je me suis peut etre mal exprime ,et je ne m enerve pas je suis super zen meme ,mais a prioris le premier a me rentrer dans le lard et me juger s appelle Ian ,je ne suis pas la pour juger mais pour m exprimer et donner mon point de vue ! Ian pour la physionomie t inquiete les Quebecois sont champions la dedans ce que je t ai ecrit est vrai ,je m excuse de t avoir blesse si c est le cas Ils y a plusieurs raisons au retour des francais 1- le climat 2- l equivalence des diplomes 3-les salaires 4-les relations amoureuses 5-l eloignement par rapport a la famille Je ne suis pas en colere et je tenais a vous rappeller que le Quebec tiens de malheureux records -premier taux de suicide au monde -premier taux de divorce au monde J aimerai avoir votre avis la dessus car je me pose encore souvent la question pourquoi?

koko> petite précision, le premier taux de suicide su monde est le Japon, vient ensuite les Scandinaves et le Québec. Sans rancune

NOn je ne crois pas car c est en rapport au nombre d habitant!

Koko> Tu pourrais donner tes sources ?

En vrai il aurait la Russie et le Japon en avant mais vu notre population ici le taux est assez inquietant! Disons pour corriger que nous nous tenons en tete de liste au cote du Japon et de la Russie !

ca c est un peu plus chretien mais ca demontre une certaine detresse non! http://www.samizdat.qc.ca/vc/sexe/p...

koko> par définition, un taux se définit indépendamment du nombre d'habitants. Dans le cas du taux de suicide, on va dire:"Il y a eu X suicides par 100000 habitants". Chez les hommes et chez les femmes le Canada a un taux de suicide plus bas que la France. Site de l'OMS http://www.who.int/mental_health/pr...

Phil > Effectivement, dans ce cas, je trouve la réaction de la dame absolument stupide, et un bon petit clacage de porte sur le museau n'aurait pas été injustifié :) Koko > "a prioris le premier a me rentrer dans le lard et me juger s appelle Ian" --> pour le "c'est pas moi qui ai commencé" (c'est ce que je comprends là)... je ne suis pas d'accord, mais de toute façon on s'en fout. Ce que je trouve agressif et déplacé, c'est "les Québécois sont comme ci ! et pis comme ça ! Si t'es pas d'accord avec moi, ben t'es qu'un gros méchant !" j'exagère, mais à peine. C'est le message que je reçois. Sans vouloir paraître expéditive, je pense que tu serais plus à l'aise sur un autre site que je ne nommerai pas, mais que tu as peut-être déjà visité, pour donner ton avis, tu t'y ferais plein d'amis.

Hey woooo j ai pas arrete de dire qu il ne fallait pas generaliser....franchement!Bon ok je suis un gros mechant oui j ai pas commence tu me parles d aggressivite je suis sur un blog et d entree je me fais rabrouer le site dont tu parles je ne le connais pas et a prioris il ne m interresse pas les quebecois je n ai rien contre eux ,j ai des amis de toutes origines, j aime ce pays ,j y habite depuis dix ans je suis tres bien ici je ne vois pas ou est le probleme ,et si j en souleve un pourquoi ne pas en discuter tu me dis gentillement d aller me faire voir eh bien tu sais quoi t as gagne ,j y vais avec grand plaisir ,j ai decouvert ce blog a cause des courriers internationaux , j ai trouve ca sympa mais a present je m apercois que je n ai pas mis les pieds au bon endroit ,tu me parles d aggressivite hein?

a seb tu as entierement raison et le notre est quand meme tres eleve!

koko> Bien que le nôtre soit LÉGÈREMENT plus bas que celui de la France, un suicide c'est un suicide de trop! De plus, je ne crois pas qu'il faille tirer des conclusions sur l'état d'une société par le taux de suicide. Les pays pauvres ont les taux de suicide les plus bas dans le monde!

Pages