Us, coutumes et tête d’enclume

  • Posté le : 23/10/2006 - 17:50
  • par : Yann

Aujourd'hui, Io et moi avons assisté à la première séance d'information sur les "Us et coutumes du Québec".

Contrairement aux rencontres précédentes, cette session ne se déroulait pas dans le centre-ville, mais dans le nord, juste à côté du métro Crémazie. Nous avons donc pris de bon matin le bus 161 en direction du métro Rosemont, sous un soleil toujours aussi radieux.

[inline:soleilradieux.JPG=Soleil radieux]

A la vue du titre de cette session, on pouvait craindre d'avoir à subir durant trois matinées une interminable énumération des fêtes québécoises avec description des costumes traditionnels et des danses folkloriques, suivie d'un exposé sur la manière de fabriquer une cabane en rondins et d'une séance pratique de préparation de la poutine. Il n'en est rien. Avant de s'attarder sur les spécificités du Québec, cette session semble en effet avoir été créée pour que ses participants puissent mieux appréhender une culture qui leur est étrangère, quelle qu'elle soit. Elle part notamment du principe que certains aspects d'une culture qui nous choquent de prime abord peuvent être compris et tolérés si on fait l'effort de dialoguer avec ses représentants. Cela semble assez logique mais nécessite un efforts que ne font pas la majorité de mes compatriotes quand on voit la personne qu'ils souhaitent élire président, fut-elle d'origine hongroise.

Pour le moment le seul reproche que je pourrais faire à cette session est de s'appuyer sur des théories qui m'ont paru un peu simplistes et caricaturales, comme celle de Geert Hofstede qui tente de décrire une culture en mesurant entre autres sa masculinité/féminité ou son individualisme/collectivisme. On nous a également servi le concept d'oscillation adaptive de Jacques Demorgon, qui me semble être une manière bien pédante et compliquée de dire que deux personnes de culture différente peuvent s'entendre facilement sur certains aspects et plus difficilement sur d'autres, mais que ça dépend aussi du contexte. Cela prouve au moins que les études en sciences humaines n'étaient pas faites pour moi.

[inline:demorgon.png=Oscillation adaptive]

Heureusement, les exemples concrets que nous donnait l'animatrice et le dialogue qu'elle avait avec son auditoire rendait la chose plus concrète et moins académique.

Le véritable point noir tombant sur cette demi-journée comme une dent à pivot dans une can de sirop d'érable était en fait incarné par une participante algérienne d'environ 70 ans ayant vécu en France et à Monaco, et qui vient de s'installer au Québec pour rejoindre ses filles. Rien de bien grave jusque là, à part Monaco. Le problème est que cette femme dotée d'un égo démesuré ne pouvait s'empêcher de lancer toutes les deux minutes des lieux communs sur les méditerranéens (dont elle est fière d'être un échantillon), les hommes (auxquels elle voue une mystérieuse rancune) et les syndicats ouvriers (qu'elle déteste). J'ai ainsi appris à mon grand étonnement qu'à chaque fois qu'il y avait une dispute dans un couple, c'était toujours de la faute du mâle, et que lorsqu'elle était chef d'entreprise, deux syndicats avaient voulu la faire licencier juste parce qu'elle était un peu exigeante.

A entendre tous les stéréotypes qu'elle déclamait à chaque fois qu'une nationalité ou un pays était évoqué, on pouvait au moins se dire qu'assister à un cours sur l'interculturalité et l'ouverture ne pouvait que lui être bénéfique. Trois demi-journées paraissent néanmoins nettement insuffisantes pour son cas limite désespéré.

Nous avons frisé l'incident diplomatique au moment où, par une digression quelconque, l'animatrice a demandé à Io comment elle fait son couscous. Miss Algeria 1928 s'est en effet empressé de répondre à sa place avec un rire condescendant : "Elle doit ouvrir une boîte !". Ce qui, en plus d'être totalement faux, témoigne d'un mépris et d'une incorrection tout à fait hallucinants.

Bref, j'ai tellement apprécié cette personne qu'elle inaugure le tag niaiseux sur ce blog.

Commentaires

c'est l'inauguration du pseudo du grand frère... Il y a pas à dire, la haine est un bon conservateur. Balancez-lui Crapulax dans les cheveux. Et il y avait que ce parasite dans la salle ou c'était juste pour mettre l'ambiance?

Sympa, le pseudonyme :-) Heureusement, les autres personnes du groupe sont plus agréables et ouvertes d'esprit. Ca nous fait une moyenne.

Euh, j'envoie Fidji en expédition punitive pour s'occuper de votre nouvelle meilleure amie ou bien vous gérez comme des pros?

Bonjour, J'ai découvert le très sympa et interessant "mauditfrançais.com"en lisant "courrier international". Je vis à Paris et j'envisage très sérieusement de partir vivre à Montréal d'ici 2008. Je pourrai mettre un lien sur mon site "www.nicofrigo.com" que je vous invite à visiter, si ça vous tente. Vous pouvez parler aussi de mon site sur votre blog (échange de bon procédés). A bientôt j'espère Nicolas

[...] pas être capable de contrôler mon comportement. On m’avait pourtant prévenu à la session us et coutumes que les conflits ouverts étaient très mal vus au Québec. Le week-end a heureusement eu un effet [...]