www.lu.net

  • Posté le : 04/11/2000 - 19:46
  • par : Yann

J'avais prévu de sortir aujourd'hui, mais j'ai passé une bonne partie de la journée à bosser sur ce site. J'ai reçu un coup de fil de Bruno qui voulait bouger ce soir. Au début, il comptait prendre un verre, et j'étais assez partant, mais il m'a finalement rappeler pour aller voir un film russe au Paramount avec lui et sa copine. Je lui es répondu que je m'étais récemment assis sur mes lunettes et qu'il me serai difficile de lire les sous-titres avec un seul verre pour corriger mon astygmatisme galopant. Bien entendu, il a cru que je cherchais une excuse et m'a dis que je n'étais pas obligé de venir. Le problème, c'est que je me suis VRAIMENT assis sur mes lunettes. Elle étaient dans ma veste et je ne les avait pas vues. Le bruit de craquement du verre raisonne encore dans mes oreilles. Pour simplifier les choses, j'ai fini par admettre que je n'avais pas envie de sortir, ce qui est complètement faux. C'est ça d'être trop poli. J'ai alors tenté ma chance en appelant Florence. Celle-ci était en train de faire la sieste et m'a avoué être complètement épuisée et débordée de travail pour la fac. Moi-même, j'ai l'impression d'avoir plus bossé en deux mois ici qu'en deux années de DEUG en France. Et le pire, c'est que je ne suis même pas sûr que Paris 8 accepte de valider toute ma licence à l'étranger. Une autre chose qui ne devrait pas me préoccuper mais qui me préoccupe quand même, c'est que je passe du statut de quasi-premier de la classe à très moyen, car le niveau des étudiants est ici assez élevé. Cela permettra au moins à ma tête de désenfler un peu. On a passé facilement une heure à se raconter nos malheurs avec Florence, ce qui fait qu'il était ensuite trop tard pour que je me décide à appeler qui que ce soit d'autre. Voilà une chose qui me manquera certainement à mon retour en France : les communications locales gratuites. Enfin, je me retrouve avec un site tout neuf c'est déjà pas mal. Promis, demain, je sors de ma caverne.

Commentaires

[...] manifestement une loi divine visant à ce que je ne garde pas mes lunettes intactes au Québec. En novembre 2000, je brisais les deux verres de ces dernières en m’asseyant sur ma veste où je les avais [...]